Tombe de « la Petite Emigrée »

La tombe de la « Petite Emigrée »

Françoise GANDRIAU, dit la Petite Emigrée, avait suivi ses maîtres au cours de la Virée de Galerne. Séparée d’eux, elle est recueillie par l’ancien maire du RIBAY.

Elle était née à Fontenay-le-Comte le 16 juillet 1775, quatorzième enfant de la famille.
Dénoncée auprès de Voclerc, accusateur public de la sanglante Commission militaire et révolutionnaire Clément, elle fut enfermée dès son arrestation dans l’une des prisons de Lassay, place du Boële.
Le 5 mars 1794, au cours de son procès devant la Commission Clément, elle aurait pu éviter la guillotine en se déclarant enceinte. Plutôt que le mensonge et le déshonneur, elle choisit la mort.
Elle fut exécutée le vendredi 6 mars 1794 en même temps que Mathieu Boulard, cultivateur.
L’avant-veille, jour de marché, ce sont Roger de Chambon, ancien curé de Villaines-la-Juhel, l’abbé Gautier, curé de Monhoudou, Michel Le Normand, ancien garde du corps de Louis XVI et le marchand de vin Jacques Bigot qui furent guillotinés au bas de la place de la Pointe.

Ouvert toute l’année – Visite libre 

Route de Thuboeuf (parking à proximité)